Jeudi 5 novembre 2015 : Journée nationale « Non au harcèlement »

Campagne non au harcèlement - Le harcèlement, si on n’en parle pas, ça ne s’arrête pas

  • Najat Vallaud-Belkacem a présenté la journée nationale « Non au harcèlement » du jeudi 5 novembre.
    La campagne et les annonces s’adressent prioritairement aux enfants de primaire et aux témoins car c’est dès le plus jeune âge qu’apparaissent les premières situations de harcèlement.
    La recherche et les expériences de terrain ont prouvé que c’est en rendant les témoins acteurs de la prévention,
    en les faisant changer de regard et de position dans le groupe que le harcèlement diminuait.

Lire la présentation de la ministre

  • Le ministère de l’éducation nationale a fait de la prévention du harcèlement entre élèves l’une de ses priorités. La création d’une délégation ministérielle chargée de la prévention et de lutte contre les violences en milieu scolaire a pour objectif de renforcer la lutte contre toutes les formes de harcèlement par des synthèses scientifiques, par la valorisation d’actions menées dans des établissements, par la création de nouveaux outils pour sensibiliser, prévenir et prendre en charge les situations de harcèlement. Le harcèlement doit être connu et combattu par tous.

Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre.

Lien : sur le site du ministère

Partager :

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)