Master MEEF

Recherches en éducation, didactique et formation - REDEF

Mention : Pratiques et ingénierie de la formation
Parcours : Recherches en éducation, didactique et formation - REDEF
Université proposant la formation : Université de Cergy-Pontoise
Modalités de la formation : À distance

Public concerné

Ce cursus s’adresse essentiellement à des professionnels de l’éducation de l’espace francophone ; il propose une formation scientifique permettant de mener à bien une thèse en 3 ans à l’issue de ce master. Il convient tout particulièrement à des enseignants, des formateurs ou des cadres de l’éducation nationale qui envisagent de s’engager dans un travail doctoral et attendent un suivi soutenu. Il permet d’apporter un encadrement méthodologique à des enseignants et éducateurs souhaitant s’engager dans une innovation ou une recherche-action au niveau de leur école, de leur établissement ou à une échelle plus large. Il s’adresse également aux publics ayant un parcours dans l’enseignement supérieur.

Compétences visées

Cette pluralité de perspectives scientifiques permet d’éclairer la complexité des questions éducatives. L’étudiant pourra acquérir des repères théoriques dans différents domaines des sciences de l’éducation et de la communication, ainsi qu’en didactique et approfondira son projet personnel par un choix d’options.

PDF - 241.6 ko
Télécharger la fiche de présentation
PDF - 39.4 ko
Télécharger la maquette horaire de la formation

Débouchés possibles 

Les titulaires de ce master pourront mettre en avant ces compétences pour la conception de documents didactiques et pédagogiques, d’outils de formation, l’expertise et le conseil auprès de collectivités. Ils pourront également postuler à des emplois de cadre de l’éducation nationale (sur concours).
Ce master permet une poursuite d’étude en doctorat de sciences de l’éducation ainsi qu’en sciences du langage ou en littérature pour des travaux sur la didactique du français.

Organisation des enseignements

L’enseignement est entièrement proposé à distance en Master 2.

L’emploi du temps se déroule sur deux demi-journées (mercredi après-midi et samedi matin) et pour partie en soirée.
La modalité de travail à distance exige une participation soutenue : lecture de cours, travaux collaboratifs avant et après les connexions synchrones, travaux individuels pour la validation des EC, rédaction d’un mémoire d’une cinquantaine de pages hors annexes.

Les étudiants qui le souhaitent auront la possibilité de suivre deux séminaires en présentiel : l’EC méthodologie qualitatives (mercredi 17h - 19h) et le séminaire du mémoire de recherche de l’équipe ÉMA (dernier jeudi de chaque mois, 14h - 17h) ou tout autre séminaire proposé par l’université de Cergy-Pontoise avec l’accord de la responsable du parcours.

Les soutenances de mémoire sont organisées en présentiel sauf pour les étudiants résidant à l’étranger (juin ou septembre 2017). Les autres travaux seront remis sous format électronique. La participation aux connexions synchrones et asynchrones est prise en compte dans l’évaluation.

Programme des enseignements

Master 2
L’UE31 Méthodologie s’inscrit dans la perspective du mémoire de M2 et d’une poursuite d’études en doctorat. Les approches quantitatives (EC311) et qualitatives (EC312) sont convoquées et leur articulation dans des méthodologies de recherches en sciences humaines et didactique (français ou mathématiques au choix) est étudiée (EC313). Les étudiants sont également initiés au fonctionnement actuel de la recherche avec l’EC314, réponse aux appels d’offres et conduite de projets.

Parallèlement, pour étayer leur mémoire, les étudiants suivront un séminaire de recherche annuel (UE 32 et UE 42). Des présentations de recherches en vidéo alterneront avec des lectures d’articles, travaillées collectivement.
À l’appui de ce séminaire, des apports sur l’analyse des contextes, des pratiques et le statut des données complètent la formation méthodologique de l’étudiant (EC 322).

L’UE41 s’inscrit dans le prolongement de l’UE Savoirs de référence du premier semestre. Elle permet aux étudiants d’élargir leur culture en sciences de l’éducation et de la communication. Elle permet également aux étudiants de choisir des approfondissements confortant leur projet de recherche immédiat ou à venir. Un ancrage de référence pour ce qui concerne les théories de l’information et de la communication permet de faire le lien entre la médiatisation et la médiation par les technologies dans un cadre d’enseignement.

L’UE42 est consacrée à la conduite du projet de recherche et comporte un suivi individualisé par le directeur du mémoire.

L’admission en Master 2 se fait sur CV et lettre de motivation pour les étudiants ayant obtenu un M1 recherche en sciences de l’éducation avec mention Bien, les titulaires d’un M2 MEEF ou d’un autre M2 recherche. Une validation d’études supérieures ou une validation des acquis de d‘expérience peut être accordée sur dossier.

Les candidats en reprise d’études devront justifier d’une expérience professionnelle dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement ou de la formation.

Pour ceux qui ne sont pas titulaires d’une Licence, ils devront déposer une demande de validation des acquis de l’expérience personnelle et professionnelle, VAPP85.

Pour ceux qui sont titulaires d’un diplôme étranger, une certification par le CIEP est nécessaire (compter un délai de 4 mois environ) ; http://www.ciep.fr/enic-naric-france

Pour les titulaires d’un diplôme universitaire de niveau master ou équivalent, une dispense partielle sera possible par une procédure de VES, validation des études supérieures.

Le laboratoire ÉMA (« École, Mutations, Apprentissages) réunit des enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation, sociologie, philosophie et didactiques (sciences du langage, littérature et arts, géographie, sciences économiques et sociales, TICE). Organisée autour des enjeux sociaux, didactiques et professionnels de l’École aux prises avec les mutations sociétales contemporaines, la recherche mobilise des approches issues de champs disciplinaires traditionnellement distincts. Pour rendre compte de la complexité des liens entre mutations sociétales et École, le croisement des disciplines opère selon une triple exigence :

  • placer au centre de la démarche scientifique la question du langage et de l’interaction sociale dans la construction du sujet social ;
  • arrimer l’approche didactique aux sciences sociales et à une conception du sujet (parlant, lisant, écrivant) comme personne singulière en devenir ;
  • aborder l’évolution de l’Ecole dans la pluralité de ses déterminants (sociaux, politiques, historiques, psychologiques, pédagogique, technologiques) et la diversité des points de vue scientifiques.

Au sein de la composante ÉSPÉ de l’académie de Versailles, il travaille en partenariat avec deux autres laboratoires, le laboratoire de Didactique des Mathématiques André Revuz (LDAR, Paris 7, UCP) ; le laboratoire de Psychologie cognitive Paragraphe (Paris 8, UCP).

Le LDAR développe des recherches qui abordent sous différents angles la problématique générale des relations enseignement/ apprentissage des mathématiques et des sciences expérimentales. Elles portent sur :

  • l’enseignement supérieur (Spécificités des notions, ingénierie, technologies nouvelles), les TICE, les savoirs en sciences expérimentales : apprentissage, démarches et diffusion, la continuité de l’enseignement de 6 à 15 ans et ressources pour l’enseignement et la formation des maîtres, le thème mathématiques et réalité ;
  • les pratiques et formation des enseignants et des formateurs en mathématiques et en sciences : développement d’un cadre théorique pour analyser les pratiques des professeurs, les pratiques de formation (recherches impliquant de nombreux enseignants et formateurs).

Au sein du laboratoire Paragraphe, les recherches menées dans l’équipe Compréhension, raisonnement et acquisition de connaissances se déclinent en plusieurs axes :

  • axe "processus langagiers" : étude des processus cognitifs sous-jacents à l’activité de lecture à travers ses deux composantes : la reconnaissance des mots écrits et la compréhension. Ces études sont menées auprès d’enfants au développement normal et d’enfants ayant des troubles des apprentissages ou du développement.
  • axe "développement conceptuel" : étude des mécanismes sous-jacents au développement de concepts dans les domaines des mathématiques et des sciences. Le rôle de l’analogie dans la construction de nouveaux concepts tient une place importante dans les travaux menés.

Les contacts pour cette formation sont :
Responsable du parcours REDEF :
Marie-Laure Elalouf 

Directrice du laboratoire ÉMA
Béatrice Mabilon-Bonfils 

  • Master 2 :
    . Rentrée administrative : Lundi 2 octobre 2017
    . Début des cours : Lundi 9 octobre 2017

Lieux de la formation

Partager :

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)